LES 3 GRANDS PRIX DE L'ALBATROS

Grands prix

Trois Grands Prix ont été remis le jeudi 7 juin, lors du Congrès d’addictologie de l’ALBATROS.

Le Grand Prix ALBATROS de la recherche originale a été remis à :
Victor Echeverry-Alzate,
INSERM U1247, Amiens :« Revisiting baclofen in the treatment  of alcoholism: just a question of enantiomer? »
Le bénéfice risque du baclofène dans le traitement de la dépendance à l’alcool reste controversé. Il est important de mieux caractériser les facteurs qui influent sur l’efficacité et sur les effets indésirables, ainsi que la variabilité des réponses individuelles. De récentes données montrent que l’effet du baclofène pourrait dépendre de l’énantiomère. C’est tout l’objet de l’étude de Victor Echeverry-Alzate. Ses travaux chez le rat montrent que le R(+)-baclofène pourrait être plus efficace que le (±)-baclofène dans le traitement de la dependence à l’alcool. Une analyse des données est en cours pour determiner si l’efficacité du baclofène serait dépendante de caractéristiques individuelles.
 
Membres du jury :
Georges Brousse, CHU de Clermont Ferrand                                                     
Olivier Cottencin, CHU de Lille
Amine Benyamina, Hôpital Paul Brousse, Villejuif

Le Grand Prix CAMURUS de la meilleure innovation clinique a été remis à :
Aurélia Gay,
CHU de Saint-Etienne : « Intérêt de la stimulation magnétique transcrânienne répétitive dans l’addiction aux jeux de hasard et d’argent »
L’addiction aux jeux de hasard et d’argent est une pathologie courante et invalidante pour laquelle aucun traitement biologique n’est validé. Aurélia Gay a travaillé sur une étude chez des joueurs pathologiques, qui a montré l’efficacité de la stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS) sur le craving. Elle a été menée sur 22 joueurs pathologiques, qui ont reçu à 7 jours d’intervalle une séance de rTMS active à haute fréquence et une séance placebo, appliquées sur le cortex préfrontal dorsolatéral (CPFDL) gauche. Avant et après chaque séance, les sujets effectuaient des tests cognitifs et évaluaient leur craving sur une échelle visuelle analogique avant et après une vidéo de jeu.
Les résultats montrent que la rTMS est une piste thérapeutique prometteuse dans les troubles addictifs.
 
Membres du jury :
Elisabeth Avril, directrice générale de l’association Gaia, Paris
Lisa Blecha, hôpital Paul Brousse, Villejuif
Mélina Fatseas, CHU de Bordeaux
 
Le Grand Prix ALBATROS spécial Addictologue junior en partenariat avec l’AJPJA et l’AFFEP a été remis à :
Benoît Schreck,
interne en psychiatrie, Nantes : « Sex, drug and slam »
Depuis près de dix ans, le slam émerge en France. Il s’agit d’une pratique alliant sexe et consommation de substances psychostimulantes, principalement de la famille des cathinones de synthèse. Benoît Schreck présente une étude qui vient d’être mise en place, QualiSlam, dont l’objectif est d’identifier les motivations des usagers à pratiquer le slam et d’offrir de nouvelles perspectives de soins à ces personnes.
 
Membres du jury :
Il ne s’agit pas d’un jury classique. Le prix a été décerné suite à la session « The Voice of Addiction ».

Logo Grands Prix

LES POSTERS