Le mot du Président du congrès de l’ALBATROS

L'enjeu des comorbidités dans les addictions, c’est avant tout les relations entre troubles addictifs et troubles psychiatriques, qui sont fréquentes, complexes et soulèvent un certain nombre de questions théoriques et pratiques dont les réponses ne sont pas univoques.

Amine Benyamina

De nombreux travaux de la littérature mettent en évidence des dommages inquiétants en matière de santé publique :

  • des taux plus élevés d’hospitalisation ;
  • une grande fréquence de suicides et de tentatives de suicide ;
  • plus de délinquance et de criminalité ;
  • plus de désinsertion sociale ;
  • une moins bonne compliance aux traitements ;
  • et enfin une plus grande fréquence de rechutes pour les deux troubles.

L’occurrence chez un même patient d’une pathologie psychiatrique et d’un trouble lié à une substance psychoactive est un phénomène très fréquent, repéré de longue date comme tel. Cette donnée, néanmoins, semble peu prise en compte dans la pratique clinique quotidienne, où les troubles sont majoritairement traités de manière indépendante et ne sont généralement abordés – en fonction du type de service dans lequel le patient est pris en charge – que sur l’un de leur deux versants.

Mais l’enjeu des comorbidités, c’est également celui des pathologiques somatiques associées aux addictions. Je pense à la gestion de la douleur et aux défis des traitements antalgiques, je pense aux maladies du foie et à l’alcool, et à l’obésité. Je pense aux cancers et aux maladies cardio-vasculaires, dont les facteurs étiologiques convergent souvent vers une conduite addictive.

Cette année, les trois jours de congrès auront pour mission de relever le défi d’éclairer les praticiens sur l’état des connaissances sur des pathologies compliquées pour lesquelles les bonnes pratiques n’ont pas encore été complètement arrêtées.

Comme chaque année, les experts nationaux et internationaux partageront avec nous le fruit de leurs connaissances et répondront aux interrogations qui sont les nôtres.

Nous vous attendons nombreux, à très vite.

Pr Amine BENYAMINA
Fondateur et coordonnateur du congrès de l’ALBATROS
Centre d’Enseignement et de Traitement des Addictions (CERTA)
de l’Hôpital Universitaire Paul Brousse à Villejuif - France

 

 

 

Le comité scientifique :
Arpana AGRAWAL – Saint-Louis
Thomas BABOR – Farmington
Pavel BEM - Prague
Antonello BONCI – Baltimore
Kathleen CARROLL – West Haven
Miguel CASAS - Barcelon
Joseph CHEER - Baltimore
Jonathan CHICK - Edimbourg
Wilson COMPTON - Bethesda
Louisa DEGENHARDT – Melbourne
Colin DRUMMOND - Londres
Conor FARREN - Dublin
Nathan GILLESPIE - Richmond
David GORELICK – Baltimore
Bridget GRANT - Rockville
Alan GREEN - Dartmouth
Johanna GRIPENBERG-ABDON - Stockholm
Line GUILLOD – Lausannes
Peter HAJEK – Londres
Margaret HANEY – New York
Carl HART - New York
Matthew HICKMAN - Bristol
René KAHN - Utrecht
John KELLY – Boston
Falk KIEFER - Mannheim
Riaz KHAN – Geneve
Georges KOOB - Washington
Thomas KOSTEN – Houston
Henry R. KRANZLER - Philadelphia
Mary-Jeanne KREEK - New York
Emmanuel KUNTSCHE - Lausanne
Frances LEVIN - New York
Anne LINGFORD-HUGHES - Londres
Rafaël MALDONADO - Barcelone
Karl MANN – Mannheim
Icro MAREMMANI – Pise
Barabara MASON – San Diego
Thomas McLELLAN - Philadelphie
Raphaël MECHOULAM – Jérusalem
Ivan MONTOYA - Bethseda - Maryland
David NUTT - Londres
Charles O’BRIEN – Philadelphia
Tamara PHILLIPS - Portland
Marc POTENZA - New Haven
Jürgen REHM - Toronto
Carlos RONCERO - Barcelone
Robert SCHAEFER - New York
Günter SCHUMANN - Londres
Hakima SOUKI - Alger
Rainer SPANAGEL – Mannheim
Nestor SZERMAN - Madrid
Emmanuel TICHELLI - Lausanne
Wim VAN DEN BRINK – Amsterdam
Robert WEST – Londres
Reinout WIERS – Amsterdam